Cartographie des controverses environnementales


Dans quel cadre?

Cette expérience pédagogique de "cartographie des controverses environnementales" est menée au sein de la formation des paysagistes DEP de l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture et de Paysage de Bordeaux. Elle s'inscrit dans le cadre d'un enseignement intitulé "Plateau Environnement".  Ce module pédagogique doit permettre aux étudiants paysagistes de prendre position, en pensée et en pratique, relativement à la « question environnementale », entendue comme celle qui renvoie aux inquiétudes écologiques contemporaines. On examine son rôle dans le remodelage des territoires, des représentations et, surtout, des pratiques (aménagistes, paysagères, urbanistiques et architecturales, touristiques, de patrimonialisation, etc.) qui ordonnent, à l’échelle planétaire, les relations espaces/sociétés. Le plateau environnement vise à alimenter et à aiguiser le regard critique de l’étudiant sur les représentations scientifiques et sociales, discours, pratiques, politiques, réalisations associés à ces grandes problématiques, de manière à susciter et construire un engagement personnel et professionnel. 


Bricolage et création?

L'exercice "cartographie des controverses environnementales" est mené à l'occasion de l’atelier "Bricolage et création". Celui-ci vise à conduire une réflexion sur les méthodes et les techniques de représentation. Cette réflexion se mène par l’expérimentation d’une action créatrice qui met en pratique des savoirs et des savoir-faire spécifiques aux paysagistes et aux métiers de l’espace. Il s’agit, de stimuler la créativité de chaque étudiant et en lui permettant d’adopter un engagement personnel sur la question de l’environnement.

 

Pour cette exercice de "cartographie des controverses environnementales", on part du postulat qu’un des aspects fondamentaux de la question contemporaine de l’environnement se situe dans les controverses qu’elle suscite.

 

Cet exercice vise à aider les étudiants à s'entraîner à la navigation dans l’univers des débats sur les relations sociétés/environnement par l’utilisation créative d’outils d’analyse et de représentation. Pour nous aider à représenter ces processus complexes que sont les controverses environnementales, nous avons fait appel à l’expertise des designers du FabLab.

Quelles modalités pédagogiques?

Outre les conférences qui offrent la possibilité de construire un socle théorique solide, le mode pédagogique privilégié est fondé sur l’auto-apprentissage. Priorité est résolument donné au travail personnel de l’étudiant, à qui il est le plus souvent possible demandé de construire lui-même méthodes et connaissances. Dans cette perspective, une grande autonomie lui est donnée autant dans l’organisation de son travail que dans les manières d’en rendre compte.

 

La pédagogie est par ailleurs fondée sur la relation forte tissée entre les différents exercices qui se définissent autour de 4 angles :

 

- langage et discours

- regards des sciences

- retour sur projet et théorisation de la pratique

- bricolage et création

 


Interview vidéo de R.Bercovitz





Cartographie des controverses environnementales : une semaine passée au FabLab

Le travail préalable

Afin de préparer dans les meilleures conditions "l'Atelier cartographie des controverses environnementales" et la semaine passée au FabLab de Cap Sciences, les étudiants paysagistes ont préalablement travaillé sur 5 études de cas originales tirées de l’ouvrage dirigé par Madelaine Akrich Les griffes de l’Ours : débats et controverses en environnementChaque groupe a analysé une étude de cas et en a réaliser une synthèse écrite.

 

Ces études de cas concernent :  

-       Le projet de construction du canal Rhin-Rhône 

-       Fougère contre rocade à Landerneau

-       L’épandage des boues de la papeterie Chapelle Darblay

-       La Hague aux limites de l’épidémiologie

-       Le tunnel du Somport, la verte vallée d’Aspe et l’ours brun

 

Un environnement de travail singulier : le FabLab


Durant toute cette semaine, les étudiants découvrent un environnement de travail singulier auquel ils n’ont pas l’habitude de se confronter : le FabLab.

Contraction de laboratoire de fabrication, un FabLab est un lieu ouvert au public où est mis à disposition toutes sortes d'outils, notamment des machines-outils pilotées par ordinateur, pour la conception et la réalisation d'objets. La caractéristique principale des Fab Labs est leur « ouverture ». Ils s'adressent aux entrepreneur·euse·s, aux designers, aux artistes, aux bricoleur·euse·s, aux étudiant·e·s ou aux hackers en tout genre, qui veulent passer plus rapidement de la phase de concept à la phase de prototypage, de la phase de prototypage à la phase de mise au point, de la phase de mise au point à celle de déploiement, etc. Ils regroupent différentes populations, tranches d'âge et métiers différents. Ils constituent aussi un espace de rencontre et de création collaborative qui permet, entre autres, de fabriquer des objets uniques: objets décoratifs, objets de remplacement, prothèses, orthèses, outils…, mais aussi de transformer ou réparer des objets de la vie courante".

(source : http://carrefour-numerique.cite-sciences.fr/fablab/wiki/doku.php?id=charte)

 

 


Thomas Amourous et Noémie Lemaire en vidéo au 127° (CapSciences)

Qu’est ce que c’est que le Fab Lab ? Quelle philosophie ? les étudiants se sont-ils selon vous appropriés l’outil FabLab ? Qu’ont-ils appris ? Quels sont les problèmes rencontrés ?



Clément Pasquet en vidéo au 127° (CapSciences)

Un FabLab, c'est plus qu'un lieu avec des machines : le rôle d'un FabManager? 

D'après toi, les étudiants se sont-ils selon vous appropriés l’outil FabLab ? Qu’ont-ils appris ? Quels sont les problèmes rencontrés ?Quels intérêts partenariat entre FabLab et EnsapBx?



Yoan Clauzur (étudiant DEP2) en vidéo le jour de la présentation à l'OpenLab (CapSciences)

Comment s’est déroulé la semaine au FabLab ? Qu’avez-vous appris ? Qu’est ce qui pourrait-être amélioré ?



Déroulement de la semaine

mardi 24 et mercredi 25 janvier

Atelier encadré par les designers du FabLab de Cap Sciences

 

"L'Atelier Cartographie" se déroule au FabLab de Cap Sciences où les étudiants paysagistes sont accueillis par Noémie Lemaire, Thomas Amouroux et Clément Pasquet. Une fois les présentations faites, les designers/animateurs du FabLab proposent aux étudiants une introduction au Design Thinking alors que ces derniers exposent de manière succincte le travail d'analyse de la controverse qu'ils ont préalablement menée.

  

La matinée se poursuit autour d'un kit de création qui doit permettre aux étudiants de tester leurs premières idées. 

  

Après une pause déjeuner bien méritée, Clément Pasquet expose les possibilités qu'offrent les machines disponibles au FabLab : découpe laser, maquette 3D ... toutes ces machines constituent des  

La fin d'après midi est consacrée à la poursuite

 

La journée du mercredi 25 janvier commence par un bilan collectif de la journée précédente. Sur cette base, chaque groupe poursuit le travail entamé la veille : les idées commencent à prendre forme, on fabrique les premiers prototypes et on usine les premières pièces afin de se rendre compte de l'opérationalité de ce qui était jusqu'à présent que des idées couchées sur le papier.  

Galerie photo des premiers jours de "bricolage" au 127°

jeudi 26 et vendredi 27 janvier

Travail en autonomie au FabLab de Cap Sciences

Lors des deux journées suivantes, les travail des étudiants s'est fait en autonomie. Ils avaient accès à la salle et aux machines du FabLab et disposaient de quelques conseils savamment distillés par le FabManager Clément Pasquier. 


mercredi 15 février

Restitution publique lors de l'OpenLab

Le mercredi 15 février est consacré à une restitution des travaux des étudiants à l’occasion d’un OpenLab. Pour les étudiants, il s’agit de présenter devant un public de professeurs de l’EnsapBx, de designers du FabLab et de citoyens concernés autant le contenu et la dynamique des controverses étudiées que les productions graphiques ou plastiques pour en rendre compte. Sur cette base un débat s’engage entre les étudiants et les participants.